Qu’est-ce que le psoriasis et comment le traiter ?

psoriasis

Le psoriasis est, généralement, lié à l’inflammation chronique de la peau. De plus, il survient chez les personnes ayant des prédispositions génétiques. Il existe différentes formes du psoriasis avec divers degrés de gravité. Le traitement proposé dépendra de la localisation de la lésion et de sa gravité.

Le psoriasis, c’est quoi exactement ?

Il s’agit d’une maladie chronique de peau, caractérisée par les lésions érythémato-squameuses. Ledit psoriasis est fréquent chez les hommes et les femmes. 2 % de population mondiale souffre de psoriasis pied. Cette maladie est, également, très rare chez des personnes à peau noire. Elle peut affecter la qualité de vie des patients. Le psoriasis peut provoquer des réactions anormales dans le renouvellement cellulaire de la peau. Les substances identifiées à tort comme des envahisseurs par l’organisme sont repoussées. Une fois que le système immunitaire est intervenu avec succès, la réponse du système immunitaire ne s’arrêtera pas. De nouvelles cellules cutanées sont produites et poussées à la surface à une vitesse qui n’élimine pas les cellules mortes. Cette accumulation de cellules cutanées en excès constitue la marque du psoriasis pied. L’écaille blanche recouvrant la lésion est composée de cellules mortes, et la rougeur de la lésion est due à l’afflux de sang dans la zone où les cellules se divisent rapidement.

Quelles sont les différentes formes du psoriasis ?

Il existe les formes classiques, les formes rares et les formes graves. Dans les formes classiques, il y a le psoriasis en gouttes ou en plaques, le psoriasis de cuir chevelu et le psoriasis des ongles. Le psoriasis en gouttes ou en plaques est une lésion érythémato-squameuse, la plaque rouge limitée, de forme ovulaire ou arrondie, recouverte des morceaux de peau blanchâtre se détachant. La taille de lésions est variable. Le plus souvent, les zones des frottements sont atteintes comme les coudes, les genoux, le bas du dos, le cuir chevelu et les ongles. Dans le cas de psoriasis de cuir chevelu, c’est cette zone qui peut être la seule zone touchée. Les gens peuvent avoir des plaques sur le crâne ou couvrir tout le cuir chevelu, c’est ce qu’on appelle un casque séborrhéique. Également connu sous le nom de psoriasis des ongles, le psoriasis des ongles apparaît sous la forme d’une légère déformation ressemblant à une perforation ou d’une desquamation du doigt. Les ongles peuvent perdre en transparence. La peau sous les ongles peut s’épaissir. Dans les formes rares, il y a le psoriasis inversé, le psoriasis des muqueuses, le psoriasis du visage et le psoriasis palmo-plantaire. Dans le psoriasis inversé, la zone du pli est impliquée : plis des fesses, plis de l’aine, aisselles, sous les seins, nombril. La lésion est inflammatoire, mais elle pèle rarement. Parfois, le psoriasis affecte les muqueuses, en particulier la région génitale. Il apparaît sous forme des plaques rouges qui ne se décollent pas. Dans le psoriasis palmo-plantaire, c’est la paume de mains et la plante de pieds qui sont atteintes. Concernant le psoriasis du visage, des plaques se forment, aussi, sur le visage. Dans les formes graves, il y a le psoriasis érythrodermique et le psoriasis pustuleux. Le psoriasis érythrodermique est un psoriasis généralisé, qui atteint plus de 90 % de corps. En ce qui concerne le psoriasis pustuleux, des pustules jaunâtres sont placées au niveau de paume de mains et de plante de pieds, ou bien généralisées sur l’ensemble de corps.

Les facteurs favorisants le psoriasis

La cause du psoriasis pied reste un mystère, bien que l’on pense qu’il nécessite des prédispositions génétiques liées à des déclencheurs. On sait, seulement, qu’un renouvellement cellulaire est sept fois plus rapide que d’habitude, et que la moitié des cas s’accompagnent d’un épaississement cutané et de démangeaisons. Dans environ 30 % de cas, il existe une prédisposition génétique. De nombreux gènes ont été identifiés. Le niveau de responsabilité dans l’apparition de la maladie est, encore, inconnu. Plus fréquent chez des personnes atteintes d’obésité, de diabète, d’hypertension artérielle, de troubles lipidiques et de syndrome métabolique, ledit psoriasis triple le risque de crise cardiaque entre vingt et cinquante ans et augmente le taux de mortalité global du patient dans les formes sévères. Par conséquent, la prise en charge de psoriasis doit être globale et transdisciplinaire. Il existe plusieurs facteurs favorisants comme le stress, le traumatisme affectif, certains médicaments, les règles, le soleil, l’alcool, le tabac, etc.

Les traitements du psoriasis

Il n’y a pas de remède permanent pour cette maladie. Le traitement de psoriasis pied implique certes une atteinte cutanée, mais il implique, également, l’aspect psychologique de maladie. Selon la forme, le degré et la gravité de l’attaque, différents traitements peuvent être utilisés, pas seulement des médicaments. Il existe les traitements locaux, la photothérapie et les traitements par voie orale. Pour le psoriasis qui est le plus courant, le traitement comprend l’application topique de corticostéroïdes anti-inflammatoires. Les pommades, les lotions et les crèmes sont liées au traitement topique à l’acide salicylique.

Trouver un expert de I’ampoule double pointe en verre
Quelle matière de brassard de tensiomètre choisir ?