#E-santé : comment la #téléconsultation bouleverse la relation médecin/patient

E-santé

Alors que la pratique de la téléconsultation était encore peu répandue en France il y a deux ans, la crise du covid-19 a boosté la consultation à distance. Malgré quelques réticences à ses débuts, la téléconsultation médicale est de plus en plus acceptée à la fois par les patients et par le corps médical. La téléconsultation va-t-elle changer durablement la relation entre médecin et patient et l’accès au soin ?

Une grande offre de téléconsultation en France

Alors que la téléconsultation peut être prise en charge par l’Assurance Maladie depuis 2018, encore peu de médecins et de patients utilisaient cette solution avant la crise du covid-19. Plusieurs acteurs ont commencé à fleurir sur ce secteur au cours des dernières années. Les différentes plateformes existantes ont facilité la téléconsultation d’un médecin en proposant des solutions innovantes. La plus connue est bien sûr Doctolib qui est un outil de prise de rendez-vous médicaux en ligne, en cabinet ou en téléconsultation. Mais ce n’est pas le seul. D’autres acteurs comme Qare ou encore Livi et Maiia proposent des rendez-vous avec des médecins en vidéo.

La crise du covid-19 a favorisé l’essor de la téléconsultation

Malgré la possibilité de remboursement, ce n’est qu’à partir de la pandémie mondiale de covid-19 que la téléconsultation a connu un véritable succès. Selon l’Institut Odoxa, la pratique de la télémédecine a été multipliée par 3 en un an. En permettant de consulter à distance durant le premier confinement, les différentes plateformes de téléconsultation ont connu un vrai boom. La téléconsultation a participé à limiter les contaminations et a été utilisée dans la stratégie de lutte contre l’épidémie.

Durant cette période, de plus en plus de médecins ont commencé à proposer la téléconsultation, via une plateforme ou non, à leurs patients. Parmi eux, il y a évidemment des médecins généralistes, mais aussi des spécialistes comme des psychiatres ou des dermatologues. Depuis le premier confinement, la tendance de satisfaction vis-à-vis de la téléconsultation semble se confirmer, puisque selon un sondage réalisé pour l’Agence du Numérique en Santé, 88 % des Français ayant testé la téléconsultation en sont satisfaits.

La téléconsultation peut-elle réhumaniser la relation entre médecin et patient ?

Accusée de déshumaniser les rapports entre médecins et patients à ses débuts, la téléconsultation semble finalement convaincre de plus en plus de monde. A l’inverse, elle pourrait même renouer les liens entre les praticiens et leur patientèle.

Aujourd’hui, les médecins restent le plus souvent à leur cabinet et vont rarement rendre visite à des patients, comme autrefois. Pour les personnes les plus éloignées, âgées ou fragiles, la consultation à distance peut être bénéfique car elle permet de maintenir le lien avec leur médecin traitant. Cette solution peut être très pratique notamment pour le renouvellement d’ordonnance, comme dans le cadre d’une maladie chronique, ou pour recevoir rapidement l’avis du médecin suite à des résultats d’analyse. Il est en effet parfois difficile pour les médecins d’offrir rapidement un rendez-vous. La téléconsultation leur permet donc de faciliter l’échange. Cela décourage moins les patients qui peuvent ainsi bénéficier d’un suivi plus régulier sans avoir à attendre des semaines avant un rendez-vous.

Une solution complémentaire pour faciliter l’accès au soin

Pour les plateformes de téléconsultation, l’objectif n’est pas de remplacer à terme les consultations en cabinet, mais d’apporter une offre de soins complémentaire. En effet, la téléconsultation peut faciliter l’accès au soin dans de nombreux cas, notamment dans les déserts médicaux. La flexibilité que cela apporte permet à des personnes qui n’auraient normalement pas consulté, de parler à un médecin. Si la téléconsultation continue à se développer, elle pourrait aider à désengorger les urgences, souvent remplies de personnes qui ne sont pas dans de réelles situations d’urgences médicales. Beaucoup de personnes y vont car elles ne trouvent pas de médecin disponible rapidement.

L’inconvénient principal de la téléconsultation est qu’elle n’est accessible qu’à travers l’utilisation des nouvelles technologies, ce qui n’est pas forcément évident pour certaines catégories de personnes, notamment les plus âgées et les plus isolées. La mise en place de cabines de téléconsultation dans les pharmacies, avec la possibilité d’être accompagné par le pharmacien, peut toutefois pallier ce problème. Plusieurs acteurs de la téléconsultation proposent déjà ce type de service.

Accueil téléphonique : faire appel à un service de télésecrétariat médical
Comment consommer les graines de roucou ?